Les caravaniers de l'impossible

Faire découvrir la randonnée à des personnes à mobilité réduite, sur les sentiers escarpés des Açores : c’est l’objectif un peu fou des caravaniers de l’impossible. 

L'équipement des caravaniers de l'impossible

Le sac « corps à corps »

Magali est assise dans le sac à dos, transportée par une des étudiantes Le sac corps à corps est une sorte de sac à dos muni d’une selle, d’étriers et de poignées, suffisamment solide pour supporter le poids d’une personne adulte. Il a été conçu par les Ateliers Forest, une entreprise basée à Québec qui se spécialise dans la fabrication d’équipements de plein air spécialisés et de prototypes en tout genre. Le sac corps à corps permet aux personnes à mobilité réduite de circuler sur tout type de terrain ; la seule limite étant la force et l’endurance des porteurs. Pour le voyage des Caravaniers, les sacs ont été adaptés à la physionomie et aux besoins particuliers de chaque participant. 

 

 

 

 

La joëlette

Samuel est assis dans la joelette, transporté par trois accompagnateursLa Joëlette est un croisement entre le fauteuil roulant et la chaise à porteurs. Munie d’une seule roue, elle peut se faufiler sans problème sur les sentiers étroits. Il faut au minimum deux personnes pour l’opérer : une personne à l’arrière qui assure l’équilibre et le freinage, et une personne à l’avant qui se charge de la traction. 

La joëlette doit son nom à son inventeur, Joël Claudel, un guide de montagne qui voulait partager sa passion avec son neveu atteint de myopathie, et qui a conçu le premier prototype en 1987. Depuis, la joëlette s’est fait connaître dans le monde entier ; la compagnie qui la commercialise propose depuis peu une version avec assistance électrique. Elle a aussi conçu d’autres équipements pour permettre aux personnes à mobilité réduite de goûter aux joies de la baignade ou encore des sports d’hiver.