Qu'est-ce que la vidéodescription

La vidéodescription

En juillet 2012, Accessibilité Média Inc. (AMI) et l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) ont entamé un processus d’élaboration de pratiques exemplaires en matière de vidéodescription (audiodescription) pour l'industrie de la radiodiffusion canadienne, avec l’appui du Conseil de la radiotélévision et des télécommunications canadiennes (CRTC). Au cours de l’année qui a suivi, AMI a travaillé en partenariat avec l'ACR, les producteurs de vidéodescription et les organisations représentant la communauté des personnes aveugles et malvoyantes afin de préparer un document qui présentait ces pratiques exemplaires. S'appuyant sur l'adoption de ce travail initial par l'industrie, ce comité a poursuivi son partenariat sur une période de six mois pour élaborer des pratiques exemplaires en matière de vidéodescription en direct, travail qui prit fin en juin 2014.

L'un des objectifs de ces pratiques exemplaires est de mettre en évidence la façon dont le Canada a été chef de file dans l'élaboration de la VD depuis l'introduction de la description en Amérique du Nord dans les années 1990. Les Canadiens sont depuis de nombreuses années exposés à la VD, et le Groupe de travail sur les PEVD croyait que le moment était venu pour les téléspectateurs de pouvoir s'attendre à un niveau de qualité supérieure.

Il s’agit donc de documents qui vont continuer d’évoluer afin de veiller à ce qu’une VD cohérente et de bonne qualité soit produite par l'industrie de la radiodiffusion canadienne. Aujourd'hui, le Comité des pratiques exemplaires en matière de vidéodescription poursuit son travail, se réunissant deux fois par année pour discuter des nouvelles initiatives et des tendances révolutionnaires de l’industrie.

Portée :

  • Anglais et français
  • Production canadienne​
  • Postproduction seulement

Processus des pratiques exemplaires

Pour être réussie, la vidéodescription doit tenir compte autant des éléments artistiques que techniques, selon la perspective et le contexte.

Postproduction de la VD : nous avons analys​é les pratiques exemplaires existantes au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie  pour bien comprendre les différents enjeux, entre autres les questions de race, de grossièretés et de transitions entre les scenes, pour en arriver à définir les paramètres de notre propre  pratique.

VD en direct : avec moins de mille heures de vidéodescription en direct diffusées sur tous les réseaux au Canada, il s’agit là d’un tout nouveau défi en termes de développement des pratiques exemplaires. La clé d’une production efficace de VD en direct est dans la connaissance et l'expérience des descripteurs eux-mêmes. Le recrutement, la recherche et les répétitions sont essentiels afin de s’assurer qu'un descripteur qui travaille en direct peut parler dans le contexte d'une émission pendant qu’elle est diffusée.

Zone vidéo AMI

En 2014, AMI a lancé la première zone vidéo en ligne pleinement accessible, qui permet aux téléspectateurs d’AMI-télé et d’AMI-tv de profiter de leurs émissions préférées, offrant de nombreuses fonctions activées vocalement et offre la vidéodescription en clair avec option de sous-titrage et de transcription.

Accessibilité mobile

L'expression « accessibilité mobile » fait référence à l’effort consenti afin de rendre le contenu Web et les applications plus accessibles pour les personnes handicapées lorsqu’elles y accèdent à l’aide d’un large éventail d’appareils, y compris les téléphones mobiles, les tablettes, les téléviseurs et autres appareils connectés. Avec la croissance spectaculaire de l'utilisation du téléphone mobile, il y a un intérêt accru envers l'accessibilité mobile dans la production de contenu pour toute plate-forme mobile. Cependant, comme le marché du mobile continue d'évoluer rapidement, une normalisation similaire à celle des Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0 du Consortium World Wide Web (W3C) n'a pas été possible, l’élaboration de pratiques exemplaires est seule capable d’assurer l'accessibilité dans l'espace mobile à la fois pour le contenu Web et pour les applications. Souvent, cependant, si l’on conçoit un contenu spécifiquement pour un appareil mobile, ce contenu devient souvent la version accessible du même contenu en ligne.​​

Dans la conception et le développement de ses sites Web, Accessibilité Média Inc. (AMI) est guidée par ses propres normes d’accessibilité Web et par les Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0 du Consortium World Wide Web (W3C), niveau AA. Avec l’activité récente entourant la Loi sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario (LAPHO) et la mise en œuvre du Règlement sur les Normes d'accessibilité intégrées (RNAI) en Ontario, nous continuons de travailler afin de nous conformer à ces normes.

Vidéodescription en postproduction

La vidéodescription (VD) consiste en la description verbale des éléments d’une émission, lesquels peuvent inclure le décor, les costumes et le langage corporel. Cette description est ajoutée pendant les pauses dans le dialogue et permet aux téléspectateurs de se représenter mentalement ce qui se passe dans l’émission. La vidéodescription utilise généralement une piste audio distincte qui est ensuite ajoutée à l’émission une fois celle-ci terminée.

Audiodescription

Le terme audiodescription (AD) est davantage utilisé en dehors du Canada, particulièrement aux États-Unis et au Royaume-Uni. À toutes fins pratiques, cette technique est quasiment identique à la vidéodescription, en ce qu’une piste sonore distincte est ajoutée à l’émission pour la description de ce qui se passe sur scène ou à l’écran. Au Canada, cependant, l’audiodescription se distingue de la vidéodescription : l’audiodescription recourt à un hôte ou à un annonceur qui, à l’aide d’une voix hors champ élémentaire, lit du texte et décrit les éléments graphiques apparaissant à l’écran. L’audiodescription est souvent utilisée pour les bulletins de nouvelles, les prévisions météorologiques, les résultats sportifs ou les données financières et convient davantage à des émissions en direct à base d’information.

Vidéodescription en direct

La vidéodescription en direct est similaire la vidéodescription en postproduction, mais elle intervient en temps réel pendant un événement ou une émission en direct. AMI-télé a décrit en direct par exemple certaines compétitions choisies des Jeux paralympiques 2017.

Vidéodescription en direct-différée

La vidéodescription en direct-différée est similaire par nature à la vidéodescription en direct, à l’exception que la procédure de narration en temps réel est appliquée à des émissions enregistrées au préalable. Cette méthode permet d’accélérer le processus de production d’émissions à présenter rapidement. AMI-télé a ainsi décrit le Bye-Bye 2015.

Vidéodescription intégrée

La vidéodescription intégrée (VDI) est une technique de production de contenu télévisuel destinée aux personnes aveugles ou malvoyantes selon laquelle les éléments visuels clés sont intégrés dans les dialogues afin qu’aucune vidéodescription traditionnelle ne soit requise une fois l’émission terminée. AMI-télé recourt à la VDI dans bon nombre de ses émissions originales, dont ÇA ME REGARDE et L’AMOUR POUR TOUS.

Pratiques exemplaires en matière de vidéodescription

En juillet 2012, Accessibilité Média Inc. (AMI) et l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) se sont associés dans un processus visant à élaborer des pratiques exemplaires en matière de vidéodescription pour l’industrie de la radiodiffusion canadienne, avec le soutien du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). 

L’un des objectifs de ces pratiques exemplaires est de mettre en évidence la façon dont le Canada a été chef de file dans l’élaboration de la VD depuis son introduction en Amérique du Nord dans les années 1990. Les Canadiens bénéficient depuis de nombreuses années de la VD, et le groupe de travail sur les PEVD était convaincu que le moment était venu de combler les attentes des téléspectateurs envers un niveau de qualité supérieure.

Au cours des quatre dernières années, AMI a travaillé en partenariat avec l’ACR, les producteurs de vidéodescription et les organismes de proximité représentant les personnes aveugles ou malvoyantes à la rédaction de pratiques exemplaires en matière de vidéodescription en postproduction et de pratiques exemplaires en matière de vidéodescription en direct. Ces deux documents sont disponibles en téléchargement ici. Les pratiques exemplaires en matière de vidéodescription intégrée sont en cours de révision et seront disponibles dès approbation de l'ACR.

Il s’agit donc de documents qui continueront d’évoluer afin de veiller à ce qu’une vidéodescription uniforme et de qualité soit proposée par l’industrie de la radiodiffusion canadienne.
 

Ressources

Vidéodescription intégrée (VDI)

Vidéodescription (postproduction)

Vidéodescription en direct