Regard sur l'école inclusive

Il y a 25 ans, l’école régulière de quartier devenait l’option à privilégier pour tous les enfants. Mais comment est-ce que cela se traduit sur le terrain? Rencontre avec des spécialistes et acteurs clés de l’inclusion scolaire.

Regard sur l'école inclusive - synopsis

Christine Rousseau dans une classe d'école.

Regard sur l’école inclusive va à la rencontre de trois jeunes, de niveau primaire et secondaire, pleins de potentiel et aux grandes ambitions. Non-voyant de naissance, Ludovic est en 4e année d’une école régulière de la Commission scolaire de Montréal. Marie-Ève terminera bientôt son 5e secondaire au programme d’éducation international d’une école régulière de Lévis et Alex, 18 ans, a fait le choix de terminer ses études secondaires à l’école spécialisée Jacques-Ouellette. 

Il y a 25 ans, le Québec faisait le pari de l’inclusion. L’école régulière de quartier devenait alors l’option à privilégier pour tous les enfants, peu importe leur différence. Comment alors expliquer les récentes données du Ministère de l'Éducation, selon lesquelles seulement 58% des élèves avec une déficience visuelle inscrits dans le réseau public sont intégrés en classe régulière? L’animatrice et avocate Christine Rousseau, qui a elle aussi une basse vision, questionne différents spécialistes et acteurs sur le terrain. Pourquoi les enfants ne sont-ils pas tous inclus dans les classes régulières? Les services offerts sont-ils les mêmes dans l’ensemble de la province? Les professeurs sont-ils suffisamment outillés pour répondre aux besoins des élèves ayant une cécité ou une basse vision? L’école régulière prépare-t-elle mieux à la vie en société? Et pourquoi a-t-on toujours au Québec une école spécialisée?

Regard sur l’école inclusive, une émission touchante et instructive qui nous ouvre les yeux sur l’importance d’une école inclusive. À voir sur AMI-télé, dimanche 30 avril, 19h.