Navigation principale

Chantal Petitclerc qui joue avec un jeune garçon

9 mois plus tard

Chantal Petitclerc nous invite à suivre trois familles qui ont accepté de partager avec nous l’extraordinaire aventure d’avoir un enfant quand on vit en situation de handicap.

9 mois plus tard

Chantal Petitclerc nous invite à suivre trois familles qui ont accepté de partager avec nous l’extraordinaire aventure d’avoir un enfant quand on vit en situation de handicap.

Biographies

Les protagonistes de la série

Chantal Petitclerc

Chantal Petitclerc est l’athlète exceptionnelle qu’on connaît, maintes fois médaillée paralympique, la plus titrée de l’histoire canadienne en athlétisme avec un total de 21 médailles en cinq Jeux paralympiques. Mais Chantal Petitclerc est aussi maman, et c’est un rôle qui lui tient particulièrement à cœur.
À 13 ans, Chantal Petitclerc est privée de l’usage de ses jambes suite à un malencontreux accident qui la laisse paraplégique. La jeune fille fait alors preuve d’une incroyable détermination et plonge dans le sport. Elle choisit l’athlétisme handisport et atteint les plus hauts niveaux de l’histoire canadienne dans cette discipline, atteignant quatre records du monde et cinq records paralympiques au fil de sa carrière. 
Chantal Petitclerc est une grande source d’inspiration pour les personnes en situation de handicap, en raison de son statut d’athlète d’exception, de sa nomination au Sénat canadien, mais aussi de son rôle de mère.   
Assurant la narration tout au long de la série 9 mois plus tard, Chantal saura personnifier la quête de nos trois familles grâce à son expérience personnelle. Ayant elle-même fait preuve d’une résilience exemplaire devant les défis de la maternité en situation de handicap, Chantal sera notre guide dans l’aventure des trois familles de 9 mois plus tard.

Vikie Barrette et Karl Giguère

Vikie Barrette et Karl Giguère sont déjà parents de la petite Méanne, 1 an, et nous vivrons avec eux l’arrivée de bébé Louana, leur deuxième fille.

Vikie Barrette est née prématurément. C’est à la pouponnière, dans ses tout premiers moments de vie, qu’elle a manqué d’air, ce qui lui a causé une paralysie cérébrale. Aujourd’hui, elle doit composer avec une motricité et une capacité de déplacement dont la fluidité est limitée. Mais sa détermination, de même que l’appui de son entourage et de son conjoint, font d’elle une maman admirable.

Vikie et son conjoint Karl se sont connus par l’entreprise d’amis communs il y a près de 5 ans. Ensemble, dans leur maison de Saint-Anselme, ils forment une équipe du tonnerre, où les forces de l’un complètent les défis de l’autre.

Vikie est une battante qui n’hésite pas à prendre sa place lorsque les regards la jugent. Être différente n’est pas un obstacle pour elle. Elle a décidé que ce serait plutôt une force... 

Pierre-Daniel Décarie et Anna Tkaczewska  

Pierre-Daniel Décarie et Anna Tkaczewska sont tous deux en situation de handicap. Ils rêvent d’avoir un enfant depuis plusieurs années, et c’est devant les caméras de 9 mois plus tard que ça se passera. 
Anna Tkaczewska est née en Pologne et est arrivée au Québec à l’âge de 7  ans. À la naissance, elle a malheureusement passé 17 heures sans surveillance à la pouponnière, en manque d’oxygène, ce qui lui a causé une paralysie cérébrale. Aujourd’hui, Anna doit composer avec des spasmes et de la douleur chronique, ce qui a un impact sur son quotidien avec bébé Florent.

Son mari, Pierre-Daniel Décarie, souffre d'épilepsie depuis l’enfance, ce qui lui pose de nombreux défis. À ce stade-ci de sa vie, les crises peuvent être nocturnes et il doit contrôler son niveau de fatigabilité pour les éviter. Pas évident quand on est un nouveau papa... 

Pierre-Daniel et Anna sont mariés depuis 2011. Ensemble, ils ont fait face à une vie parfois parsemée d’embûches, contre vents et marées. L’arrivée de leur petit Florent a aussi comporté son lot de défis. À la naissance de Florent, la condition physique de Pierre-Daniel et Anna s’est dégradée et a exigé que grand-maman Maria soit présente avec eux à temps plein. 

Dans le logement du quartier La Petite-Patrie, à Montréal, bébé Florent est bien entouré. Et la série nous amène aux premières loges de l’adaptation de Pierre-Daniel et Anna à leur nouveau rôle de parents.  

Janike Gagnon et Guillaume Lessard

Janike Gagnon et Guillaume Lessard chérissent le moment où ils verront pour la première fois leur petit Liam. Ils partageront leur joie avec 9 mois plus tard.

Janike Gagnon est devenue tétraplégique suite à un malencontreux accident survenu il y a 12 ans alors qu’elle résidait en République dominicaine. Une fois le choc passé, elle a fait preuve d’une résilience phénoménale et a cultivé son intérêt pour le sport. Elle s’est bâtie une belle vie à Ste-Foy, avec son conjoint Guillaume.

Janike et Guillaume se sont rencontrés il y a 4 ans, par l’entremise d’une amie. L’envie d’avoir un enfant avait toujours été présente chez elle, mais elle n’osait plus y croire. Guillaume lui a rapidement fait savoir qu'il avait aussi la fervente envie de fonder une famille.
 
Après quelques essais infructueux, le couple a le bonheur d’accueillir Liam dans leur vie, sachant que leur quotidien sera bien chamboulé. Janike doit recourir à des services d'aide à domicile trois fois par jour, et son autonomie est très atteinte par sa situation de handicap. L’arrivée de Liam ne simplifiera pas cette situation. Dans la série, nous témoignerons de l’implication de Guillaume pour compenser, et de la présence constante de Janike, qui réussit malgré tout à être proche de son bébé. 

VOLET WEB 
Jessica Durbau-Benfeito

Jessica Durbau-Benfeito a 33 ans. Elle est la maman d’un petit garçon, Zachary, maintenant âgé de 1 an, et d’une petite fille, Carly,  qui a 4 ans.

En 2009, Jessica a été victime d’une agression qui a provoqué  un arrêt cardiaque lui ayant causé des lésions au cerveau. Depuis, elle vit avec une quadri paralysie spastique, qui affecte son élocution et ses capacités à se déplacer. 

Avant l’agression, Jessica ne voulait pas avoir d’enfants. C’est après son accident qu’elle a réalisé qu’il valait mieux être entouré par des enfants dans la vie. Carly et Zachary la comblent d’amour au quotidien... et de défis aussi! Avec le temps, elle a développé des tactiques pour accomplir ses tâches de mère, à l’aide d’équipements spécialisés et de débrouillardise. Elle partage le tout avec 9 mois plus tard.

Érika Hamel et Antoine Lavigne

Érika Hamel a 25 ans et vit avec l’ataxie de Friedrich, une maladie neuromusculaire dégénérative. C’est à l’âge de 15 ans que les symptômes sont survenus chez elle. Depuis, la détérioration de sa condition musculaire évolue, et limite ses capacités à se déplacer. 

Érika connaît Antoine depuis qu’elle a 11 ans. D’abord meilleurs amis, ils forment aujourd’hui un couple depuis 4 ans. Ensemble, ils ont fait le choix d’avoir un enfant au moment où la condition physique d’Érika le lui permet encore.  

Érika et Antoine sont donc les heureux parents d’une petite fille appelée Mila depuis le mois de juillet. Érika a vécu des moments difficiles en passant à travers une phase de baby blues, amplifiée par sa situation de handicap. Il a fallu qu’elle lâche prise et qu’elle trouve du soutien psychologique. Érika nous explique que sa situation de handicap commande une organisation singulière de son logement. Elle nous fait part des équipements qui l’aident à bien fonctionner comme maman.

Benoît Laurin et Laurie Brotzman

Benoît Laurin est malvoyant depuis l’âge de 23 ans.  Il est aujourd’hui papa de deux enfants : Thalie, 5 ans, et Gabriel, qui vient d’avoir deux ans. Et belle nouvelle : sa conjointe Laurie attend leur troisième enfant cet été. 

À l’âge de 23 ans, alors que Laurie était enceinte de Thalie, Benoît a souffert d’hypertension intracrânienne qui lui a causé une compression des nerfs optiques affectant gravement sa vision. Jusque-là, il voyait parfaitement. Aujourd’hui, la vision dans son œil droit est presque nulle, et celle de son œil gauche est partielle. Il n’a pas le droit de conduire, ce qui est très limitant pour lui étant donné qu’il habite en campagne et qu’il n’y a pas de service de transport collectif.

Malgré les embûches, Benoît et Laurie ont fait le choix d’avoir des enfants. Tout juste après son accident, Benoît nous raconte qu’il a eu peur d’être incapable de voir le visage de sa première fille. Aujourd’hui, il a développé toutes sortes de trucs pour faciliter son quotidien de malvoyant avec des enfants. Il mène une vie de papa comblé, bien heureux d’avoir mis de côté la crainte de ne pas être à la hauteur à cause de sa situation de handicap. 
 

Lundi 20h

Avec Chantal Petitclerc