Beauté aveugle

Ils sont quatre. Ils ont perdu la vue à différents moments de leur vie. Selon le dicton, la beauté est dans l’œil de celui qui regarde. Qu’advient-elle lorsqu’on devient aveugle? 

Beauté aveugle

Ils sont quatre. Ils ont perdu la vue à différents moments de leur vie. Selon le dicton, la beauté est dans l’œil de celui qui regarde. Qu’advient-elle lorsqu’on devient aveugle? 

Beauté aveugle - Protagonistes

  • Authored on 17 janvier 2019

LES PROTAGONISTES   

France Poulin

FRANCE POULIN 

À quarante-deux ans, atteinte de dégénérescence maculaire, France Poulin perd la vue graduellement. Pendant cette période, qui dure une dizaine d’années, France a l’impression que le sol se dérobe sous ses pieds. Au début de la cinquantaine, elle devient complètement aveugle, la forçant à renoncer à sa carrière dans la fonction publique. Malgré les embûches et les deuils auxquels elle a dû faire face, France impressionne par sa persévérance et son dévouement envers les autres. Depuis quelques années, elle agit comme bénévole auprès d’élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage, en plus de s’impliquer dans l’association des sports pour aveugles de Montréal. En 2014, en compagnie d’une guide, elle grimpe le Kilimandjaro au profit de la fondation Mira. Selon France, le contact et les relations humaines sont d’importants catalyseurs de beauté.  

 

Vytautas Bucionis Jr.

VYTAUTAS BUCIONIS JR

Né en Lituanie, Vytautas devient aveugle à l’âge de deux ans, conséquence d’un rétinoblastome, une tumeur maligne. Dans l’espoir de lui offrir un avenir meilleur, sa famille immigre au Canada quelques années plus tard. Très jeune, il se réfugie dans la musique, un monde dans lequel il arrive facilement à se recréer des images. Son amour pour les sons et les textures est tel qu’à huit ans seulement, son talent comme pianiste est indéniable et déjà remarqué. En plus de se produire au sein de différents groupes musicaux, en 2018, à l’âge de 32 ans, Vytautas obtient un diplôme de maîtrise en composition de la Faculté de musique de Montréal. Il collectionne les bruits de la nature et celui des oiseaux. Pour Vytautas, la beauté est partout, pourvu qu’on ne veuille pas la cacher. 

 

Serge Bélisle

SERGE BÉLISLE

Serge Bélisle a 62 ans. Au début de la quarantaine, il apprend qu’il est atteint de diabète. Six mois plus tard, c’est la cécité complète. Au lieu de s’apitoyer sur son sort, ce grand optimiste a choisi de s'impliquer. Depuis plus de 10 ans, il a donné plus de 700 conférences dans les différentes écoles du Québec pour sensibiliser les jeunes à la condition des personnes non-voyantes. Passionné d’art, il fréquente régulièrement les salles de spectacles et les musées. À travers ses engagements auprès d’organismes, Serge a fait la rencontre de Francine, son âme sœur, sa fiancée qui, chaque jour, lui rappelle que la beauté est bien souvent dans les toutes petites choses.  

 

Jade Champagne-Provost

JADE CHAMPAGNE-PROVOST

Jade nait avec le syndrome d’Usher, qui implique une surdité profonde. À l’âge de trois ans, elle reçoit un implant cochléaire qui lui permet de retrouver une certaine audition. Quelques années plus tard, elle apprend qu’elle a une rétinite pigmentaire, et qu’elle perdra graduellement la vision. En dépit de sa condition, Jade profite de la vie et vit à 100 milles à l’heure. Vélo, Ironman, saut en parachute ; jeune, elle ne recule devant rien. À 15 ans, elle apprend qu’il ne lui reste plus que 14 degrés de vision. Déterminée à emmagasiner le plus d’images possibles, elle entreprend un grand pèlerinage à travers le Québec. Aujourd’hui massothérapeute, Jade est maman d’une petite fille à qui elle espère transmettre la beauté de la vie. 

LES INTERVENANTS 

ANNE JARRY

Anne Jarry est professeure agrégée à l’École d’optométrie de l’Université de Montréal. 
Dans la vingtaine, le diabète la rend aveugle. Déterminée, elle ne baisse pas les bras et retourne sur les bancs d’école. Elle cumule les diplômes universitaires, en plus de se rendre aux Jeux paralympiques de Barcelone en 1992, où elle remporte une médaille de bronze en goalball. Elle enseigne présentement aux étudiants candidats à la maîtrise en sciences de la vision et s’intéresse notamment à la plasticité cérébrale. Pour Anne, la beauté, au-delà de l’image, guide nos choix. 

MARIO DUFOUR

Professeur de philosophie au Cégep du Vieux-Montréal, Mario Dufour se passionne pour les questions relatives à la beauté et à l’esthétisme. Il a donné de nombreux cours sur ces enjeux à l’université. Même si la beauté est une notion abstraite, elle reste omniprésente dans plusieurs sphères de nos vies. Son impact est tel que le monde dans lequel nous vivons est le fascinant résultat de plusieurs quêtes de beauté à travers l’Histoire. Pour Mario, la beauté est fascinante, notamment en raison de sa complexité et de son pouvoir.