Navigation principale

Pas plus compliqué que ça

Éric Fortin, ébéniste, a partiellement perdu la vue. Avec son ami, François Bossé, ils entreprennent de menus travaux afin de venir en aide à des personnes en situation de handicap.

Pas plus compliqué que ça

Éric Fortin, ébéniste, a partiellement perdu la vue. Avec son ami, François Bossé, ils entreprennent de menus travaux afin de venir en aide à des personnes en situation de handicap.

Éric et François

Éric Fortin et François Bossé

Éric Fortin

Éric Fortin est presque né avec une perceuse dans les mains. Ayant toujours été intéressé par les travaux manuels et maniant habilement les outils paternels d’aussi loin qu’il se souvienne, c’est tout naturellement qu’il se dirige vers une formation d’ébéniste à l’École Nationale du meuble et de l’ébénisterie. C’est là qu’il y fera la rencontre de François, qui deviendra son grand ami et futur complice de l’émission Pas plus compliqué que ça. Bien qu’il soit tombé amoureux de la rénovation, les ambitions d’homme à tout faire d‘Éric furent brusquement freinées par le développement fulgurant de la neuropathie optique de Leber dont il est atteint. S’attaquant au nerf optique, cette maladie génétique réduira très considérablement sa vision, l’obligeant à renoncer à son métier et à s’adapter à cette nouvelle condition. La série Pas plus compliqué que ça permettra toutefois à Éric de retrouver ses anciennes amours, en plus d’y faire de belles rencontres humaines : les échanges avec les participants de l’émission lui font constater qu’il partage plusieurs similitudes avec eux et ce, peu importe le handicap.

François Bossé

François Bossé est un passionné de la menuiserie et de l’ébénisterie. Cet intérêt lui a été transmis dès son tout jeune âge par son grand-père ainsi que par l’observation de menuisiers ayant exécuté des travaux majeurs dans la maison parentale, qui ont tôt faits de confirmer la carrière qu’il souhaitait entreprendre. Originaire du Bas-Saint-Laurent, François s’établit à Montréal en 1999 pour y entreprendre ses études à l’École Nationale du meuble et de l’ébénisterie. C’est là qu’il y fera la rencontre d’Éric, qui deviendra son grand ami et futur complice de l’émission Pas plus compliqué que ça. Diplôme en poche, il soumet en 2003 au Salon international du design de Montréal (SIDIM) une pièce qui lui méritera le 1er prix de la catégorie Série Limitée. Depuis, François cumule près de 20 ans d’expérience comme chargé de projet au sein d’une ébénisterie commerciale. 

Une production originale

AMI-télé