Les Hiboux, ça change des vies!

Les Hiboux, ça changes des vies! - Synopsis

  • Authored on 21 février 2018

Le club de hockey Les Hiboux de Montréal est une équipe de hockey unique. Chaque lundi soirs, alliés, défenseurs et gardien de but se disputent, sur la glace de l'aréna Francis-Bouillon, une rondelle de hockey qui fait du bruit. C'est que la trentaine de joueurs qui composent l'équipe ont tous un handicap visuel, et c'est par le son qu'ils réussissent à repérer la rondelle . Alors que certains voient en tunnel, d’autres ont une vision périphérique, d’autres encore, n’y voient rien du tout. Sur la glace, ils développent leurs stratégies, affinent leurs techniques, partagent leurs sueurs et leurs efforts. Dans le vestiaire, autour d’une bière, ils échangent des tapes dans le dos, des encouragements et des confidences. Les joueurs de l'équipe sont nombreux à le dire: les lundis soirs sont sacrés! 

11 septembre 2017, la première mise au jeu marque l’ouverture de la 39e saison du Club. Sur la glace, Samuel, jeune recrue de 16 ans, apprivoise tranquillement une perte de vision qui depuis peu a bouleversé sa vie et celle de sa famille. À ses côtés, on retrouve les vétérans et administrateurs du Club,  Normand Blais, François Beauregard et Gilles Ouellette. Ils ont tous trouvé au sein de l’équipe une source de motivation et l'encouragement nécessaire pour relever les défis quotidiens de leurs pertes de vision et c'est avec générosité qu'ils accueillent et guident le nouveau venu. Derrière le banc, Bob, bénévole voyant, s'assure que tout fonctionne au quart de tour. Bob est une force morale qui n’hésite jamais à prendre la route Shawinigan Montréal pour être de la partie.  
  
Les Hiboux, ça change des vies!, c'est l'histoire d'une gang de gars qui partagent une passion et une détermination commune sur la glace et dans la vie. Pour rien au monde, ils ne manqueraient leur partie du lundi soir où l'entraide est au rendez-vous, où ils apprennent  à ne plus faire malgré, mais avec leur handicap.   

À ne pas manquer sur les ondes d’AMI-télé, dimanche 11 mars à 19h.